• Tout était prévu...

    Tout était prévu...

    -Il est parti par où ?

    -À droite.

    Le flic se retourna et suivit son coéquipier dans une énième ruelle non éclairée. Il jura quand il le vit sauter sur une poubelle et emprunter une échelle menant sur le toit.

    -Merde ! Je vais le suivre. Fais le tour pour le chopper dans les escaliers.

    -OK.

    Il grimpa, repris le même chemin et arriva sur le toit.

    -Putain, il est où ?

    Les sens en éveil, son arme prête à tirer, il regarda partout autour de lui. Il n’avait pas pu aller bien loin. Il fit le tour du toit, sentant bien qu’il était encore là à se cacher, mais impossible de savoir où.

    -Montre-toi !

    Cette fois, il ne comptait pas le laisser filer. Cela faisait des mois qu’il était sur sa piste et ce soir il avait enfin une chance de le coincer, il n’allait certainement pas le laisser s’échapper. Et il savait exactement comment faire. Ce chien qui tue ces femmes en les vidant de leur sang, juste pas plaisir, ce fanatique vampirique. Cette fois il allait l’avoir.

    -Tu ne sais que te cacher, hein ? Si t’es un vrai vampire, tu ne devrais pas avoir peur d’un flingue.

    Il savait très bien qu’en le provoquant comme ça, il finirait par sortir de sa cachette. Il avait appris par cœur la conclusion de son profil « Sujet présentant un trouble de l’identité : remettre en doute sa nature de vampire est sa plus grande crainte. »

    -Un vampire ayant peur d’un flic y’a de quoi se marrer, franchement. Arrête un peu de prétendre être un buveur de sang, t’es qu’un putain de meurtrier qui se cache derrière cette légende parce qu’il n’a pas les couilles d’assumer ses actes !

    Un bruit venant de derrière lui fit ressaisir son arme qu’il avait négligemment relâchée. Le flic se retourna. Il se tenait là, devant lui, son long manteau noir volant légèrement avec le vent. Les mains dans les poches comme si la peur lui était étrangère, il regardait le flic sereinement. Sa quiétude l’énerva, avec détermination il brandit son arme vers lui et alluma sa lampe pour le voir. Le faisceau lumineux braqué sur ses yeux ne le fit pas même sourciller, son regard n’avait pas changé, fixé vers lui, il souriait. Le flic le fixa alors, le doigt prêt à appuyer sur la gâchette s’il faisait le moindre mouvement suspect.

    Ses yeux avaient quelque chose de particulier, comme dépourvu d’émotions, ils ne reflétaient pas la lumière de la lampe. Le flic haussa légèrement les sourcils sous la surprise ce qui fit sourire un peu plus le meurtrier, dévoilant sa rangée de dents blanches, ponctuée de deux longues canines.  

    -Wahou ! Tu as été jusqu’à mettre un dentier à ce que je vois. C’est plutôt bien réalisé, je dois dire. Tu ressemblerais presque à un vrai vampire, presque.

    Il faisait exprès de se moquer de lui, cela faisait partie de son plan. Il savait exactement ce qui allait se passer ensuite. Ce fou effacerait ce sourire de son visage et ferait mine de l’attaquer comme un vrai vampire, et c’est à ce moment-là qu’il tirerait. Il l’avait décidé ainsi, il ferait croire à de la légitime défense et le tuerais. Une ordure pareille ne méritait pas de vivre, ce soir il allait mourir et de sa main. C’était son plan. Oui, tout était prévu.

    Le flic le fixa droit dans les yeux et ricana, lui montrant ouvertement qu’il se moquait de lui. Il se tint prêt à appuyer sur la gâchette. Ça y est maintenant il va… Disparu. Il avait disparu. Il n’avait même pas cligné des yeux, mais il s’était juste volatilisé. Il regarda de droite à gauche, allait avancer quand une vive douleur à son cou l’immobilisa.

    En moins d’une minute, ses jambes se mirent à trembler, son poids devint trop lourd à supporter. Il tomba à genoux, ses bras retombèrent mollement le long de son corps, son arme tomba à terre. Sa vue se brouilla pendant que sa tête heurtait le sol. Incapable de bouger, sa respiration se fit de plus en plus lente, ses yeux devinrent lourds, il luttait contre le besoin de les fermer.

    Ce n’était pas possible, comment en était-il arrivé là ? Qu’est-ce qui n’avait pas fonctionné dans son plan ? Une ombre s’agenouilla devant lui, lui donnant la réponse.

    Sa bouche était maculée de sang, il souriait et son regard habituellement sans expression avait changé. Ses yeux restèrent fixés sur ces iris pourpre alors que sa lumière à lui s’éteignait.

    Il s’était préparé à tout, avait tout planifié dans les moindres détails. Mais il en avait négligé un qui lui aura été fatal.

     

    Et si les vampires existaient vraiment ?     

    « Adieu...Falling Stars »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :